dimanche 28 février 2016

Londres : quelques impressions

Ouf me revoilà ! Après ces deux mois d'absence, j'avais envie de partager quelques impressions sur Londres avec vous. Je connaissais déjà plutôt bien Londres puisque j'y avais passé un semestre il y a 6 ans et quelques passages par ci par là, donc pas de grande découverte, ni de choc culturel ! Mais cela représente quand même beaucoup de changement au quotidien, et j'avais envie de partager mon ressenti avec vous. Londres m'épuise, mais je l'aime follement malgré ses quelques défauts.



Ce que j'aime à Londres :

- Moi qui vient d'une petite ville, j'adore le fait qu'il y ai toujours quelque chose à faire, notamment le dimanche, impossible de s'ennuyer ! Des musées, des expos, des quartiers, des concerts, des parcs, etc. il y a toujours quelque chose à découvrir !

British Museum


- Tout est ouvert le dimanche et tard le soir, ce qui ma foi est fort appréciable. Je pense que ça va me faire bizarre quand je vais rentrer de me dire le dimanche à 15h "oups je n'ai rien dans mon frigo et tout est fermé!"

- A chaque station de métro on retrouve les mêmes enseignes : Nero, Starbucks, Prêt, Costa, Wasabi, Nando,s, Byron, Wagamama, et j'en passe. A Londres, tout est question de chaines ! Tous les quartiers sont différents mais j'aime bien ces petits points de repère que l'on retrouve à tous les coins de rue, on ne se sent jamais perdu ! Mon favori ? Pret à manger !

- On dit que les anglais mangent mal et si j'avoue ne pas m'être encore beaucoup penchée sur la cuisine des pubs, ce qui est sûr c'est qu'on trouve pleins de très bons restaurants et que malheureusement quelques mois à Londres ne suffiront pas à tous les tester !

Little Viet Kitchen, un délice. A tester si vous passez par Londres ! 



- Pour continuer sur la nourriture - vous le savez c'est ma passion - je suis ravie de trouver ici des produits que j'aime beaucoup pour bien moins cher qu'en France notamment le granola au miel de la marque Dorset Cereals, les bons bagels et scones et bien-sûr, les baked beans.

- Les gens. Certains diront que les anglais sont hypocrites. Pour moi il s'agit simplement de politesse et de bonnes manières. Et même si peut-être ce n'est pas sincère, j'aime entendre un "oh i'm so sorry" lorsque l'on m'a simplement un peu bousculée dans le métro.

- Et le métro, tiens si on en parlait ? A Paris j'ose à peine le prendre toute seule, cela m'angoisse énormément. Je n'explique pas cette phobie, mais ici je le prends matin et soir, sans la moindre angoisse (et pourtant j'étais à Londres en 2005 et ça m'a beaucoup marquée). De plus, le métro est PROPRE (bon ok, vu le prix de l'abonnement mensuel, on a bien droit à des transports clean!)



- C'est une ville cosmopolite et multiculturelle. Certes c'est une capitale, mais il y a quelque chose en plus qui se dégage de cette ville, une atmosphère toute particulière, qui me rend heureuse et m'émeut toujours.

- L'architecture si variée d'un quartier à l'autre : des briques, en passant par les maisons victoriennes et les mews, mon petit cœur chavire à chaque fois ! Je suis amoureuse de cette ville, vraiment.

La rue dans laquelle je travaille


Ce qui me manque / que je n'apprécie pas :

- Le coût de la vie, forcement, comment ne pas l'évoquer. On commence à prendre nos marques et à s'habituer mais les premières courses nous ont données des sueurs froides !

- Je ne sais jamais de quel côté marcher ! Les anglais roulent à gauche, se tiennent sur la droite dans les escalators, bon d'accord. Et j'ai bien compris que pour traverser il fallait regarder à droite puis à gauche mais quand je croise quelqu'un dans la rue, ou pire, que je prends les escaliers dans le métro je ne sais pas où me placer ! Cela reste un mystère pour moi ! Je pense que les anglais vivent bien "à gauche" , mais il y a tellement d'étrangers ici, que c'est le chaos total.

- La plomberie ! Ahlala si vous me voyiez lorsque j'essaie de me laver les mains entre le robinet d'eau chaude sans me brûler et celui d'eau froide sans me geler les doigts, quel cinéma ! Je n'avais pas conscience qu'avoir un mitigeur était un tel luxe !

- La proximité et la facilité d'une petite ville. Certes on peut tout faire à Londres, encore faut-il être courageux et motivé ! Se faire 45 minutes de transport pour un concert ou un resto par exemple, ce n'est pas évident au quotidien. Et puis c'est super à Londres, il y a pleins de boutiques ! Oui mais allez affronter Topshop un samedi... C'est dans ces moments là que mon petit monoprix au coin de la rue me manque !

- Mon petit confort : j'avais un bel appartement avec de jolis meubles et j'avoue que payer si cher pour une chambre un peu miteuse me hérisse le poil. Mais c'est le prix à payer pour vivre en zone 1 dans l'une des villes les plus chères du monde. 

- Le top-up. Je dois toujours penser à recharger des choses, rien n'est prélevé et ça a tendance à m'angoisser. Tel jour c'est l'Oyster card, l'autre c'est le gaz, puis le loyer, et même le téléphone ! J'ai l'impression de passer mon temps à top-up tout et n'importe quoi!

- La poste. Oui, c'est pire que chez nous. C'est bien simple, elle ouvre après mon départ au travail et ferme avant mon retour du travail. Et le samedi ça ferme à midi. Je ne pensais pas que la poste française pourrait me manquer ;)

- Mon CHAT ! Est-ce si terrible de dire qu'il me manque plus que ma famille ? Je me surprend encore a le chercher au bout du lit ou à l'attendre le matin. J'aurais dû lui apprendre à utiliser Facetime !

J'espère que ce n'était pas trop long, je vous dis à très bientôt !

Tout près de chez moi

PS: Si vous souhaitez voir quelques photos, vous pouvez me retrouver sur Instagram ou sur Tumblr.